virginité

virginité

virginité [ virʒinite ] n. f.
Xe; lat. virginitas
État de qqn qui n'a jamais eu de rapports sexuels avec pénétration. pucelage; vierge. « Suis-je donc gardien [...] de la virginité des filles de la ville ? » (Molière). Virginité du puceau. Faire vœu de virginité. Garder sa virginité. Fille qui perd sa virginité (cf. Petit capital).
Vieilli État moral, âme, sentiments d'une personne vierge. Rendre, refaire une virginité : rendre la pureté, l'innocence, et fig. la réputation. Se refaire une virginité : retrouver une innocence perdue, et repartir sur la bonne voie.

virginité nom féminin (latin virginitas) État d'une personne qui n'a jamais eu de rapports sexuels. ● virginité (citations) nom féminin (latin virginitas) Michel Deguy Paris 1930 La virginité se reforme. Biefs Gallimard Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Près de toi rien de moi n'est resté, Et ton amour m'a fait une virginité. Marion Delorme, V, 2, Marion virginité (expressions) nom féminin (latin virginitas) Se refaire une virginité, retrouver sa réputation.

virginité
n. f. état d'une personne vierge.
|| Fig. Pureté.

⇒VIRGINITÉ, subst. fém.
A. — État d'une personne vierge.
1. État d'une personne (homme ou femme), qui n'a jamais eu de relations sexuelles. Garder, perdre sa virginité. Là, dans une chambre de hasard, sur un lit aux gros draps de calicot rude, je perdis ma virginité entre les bras de cette fille dans les yeux de laquelle l'idée de mon innocence physique allumait un si bestial éclat qu'elle me fit peur (BOURGET, Disciple, 1889, p. 93).
P. méton. Cette personne elle-même. Hubertine l'examinait fixement. Mais ses craintes tombèrent, devant cette virginité en fleur, ces yeux limpides, ces lèvres pures (ZOLA, Rêve, 1888, p. 136).
2. RELIG. État d'une personne ayant renoncé à toutes relations sexuelles pour se consacrer à Dieu. Synon. chasteté. Faire vœu de virginité; virginité consacrée. On l'a [le jeune chevalier] le matin [de l'adoubement], revêtu d'une robe de lin ou de soie blanche, symbole de chasteté; on l'a recouvert d'une autre robe, de couleur écarlate, image du sang à verser pour la défense de l'Église; (...); on l'a ceint d'une ceinture blanche, qui signifie la « virginité des reins » (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 31).
B. — Au fig., littér. Caractère de ce qui est pur, vierge, de ce qui n'a jamais été touché, mélangé, souillé. Les nouvelles mariées apprenaient (...) à garder leur mari par la discrétion et la délicatesse de la toilette, par la propreté, par les soins, par la virginité et la finesse du linge (GONCOURT, R. Mauperin, 1864, p. 71). [Ramuntcho] ouvrit sa fenêtre sur le vide encore pâle, sur la virginité de l'aube désolée (LOTI, Ramuntcho, 1897, p. 312).
Fam. Se faire, se refaire une virginité. Retrouver une réputation, un honneur perdu, terni. Je vois que vous n'avez pas confiance en moi! (...) Et croyez-vous que je voudrais vous tromper maintenant, avec cette virginité que j'ai à me refaire (CLAUDEL, Ours et lune, 1919, 3, p. 621). J'ai une demande d'un architecte chargé de la décoration d'un hôtel particulier: un magnat du marché noir qui vient de se faire une virginité dans la politique (AYMÉ, Le Vin de Paris, La Bonne peinture, 1947, p. 175 ds ROB. 1985).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 881 « état d'une personne vierge » perdre sa virginitet (Ste Eulalie, 17 ds HENRY Chrestomathie, p. 3); 2. fin XVIe s. fig. « état de ce qui n'a pas été altéré, touché » garder la virginité de sa foy (D'AUBIGNÉ, Le Caducée ds Œuvres, éd. E. Réaume et Fr. de Caussade, t. 2, p. 98); 3. 1831 « état moral, pureté d'une personne vierge » faire à qqn une virginité (HUGO, Marion Del., V, 2, p. 303); 1872 refaire une virginité (LITTRÉ). Empr. au lat. virginitas, -atis « état d'une personne vierge ». Fréq. abs. littér.:365. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 598, b) 674; XXe s.: a) 551, b) 348. Bbg. QUEM. DDL t. 27.

virginité [viʀʒinite] n. f.
ÉTYM. Xe, Vie de sainte Eulalie; lat. virginitas, de virgo, virginis « vierge ».
1 État d'une personne vierge. Intégrité (vx); fam. berlingue, pucelage. || « Suis-je donc gardien (cit. 3)… de la virginité des filles de la ville ? » || Faire vœu de virginité. || Garder sa virginité. || Filles qui consacrent (cit. 3) à Dieu leur virginité (→ Oblation, cit. 2). || Fille qui perd sa virginité. Fleur, rose (→ fam. Petit capital).
1 (…) le système de saint Jean Chrysostome, qui a écrit que « l'état de virginité était autant au-dessus de l'état de mariage que l'Ange était au-dessus de l'Homme ».
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 259.
2 Gambetta a décidément du plomb dans l'aile, et les popularités ne se refont pas plus que les virginités.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 30 août 1881, t. VI, p. 114.
3 La niaiserie, l'ignorance ou la peur, fût-elle même celle de l'enfer, ne forment pas les vierges. Ou du moins cette sorte de virginité me paraît aussi bête que l'espèce de chasteté obtenue par la castration.
Bernanos, les Grands Cimetières sous la lune, p. 287.
3.1 (…) cette virginité, cet hymen, cette fragile membrane, ce mur qui les sépare (les jeunes filles) de ce futur qui les attire et les indigne à la fois, de sorte que tout effort en vue d'échapper ou de dominer leur condition tourne irrémédiablement à une tentative d'auto-destruction.
Claude Simon, le Vent, p. 218.
2 État moral, âme, sentiments d'une personne vierge. — ☑ (1830, Hugo). Rendre, refaire une virginité (à qqn, à qqch.) : rendre la pureté, l'innocence, et, fig., la réputation (à qqn, qqch.).
4 Mon Didier ! Près de toi rien de moi n'est resté,
Et ton amour m'a fait une virginité !
Hugo, Marion Delorme, V, 2.
Se refaire une virginité : retrouver une innocence perdue.
4.1 J'ai une demande d'un architecte chargé de la décoration d'un hôtel particulier : un magnat du marché noir qui vient de se faire une virginité dans la politique.
M. Aymé, le Vin de Paris, « La bonne peinture », p. 175.
3 (1803, Chateaubriand; au sens moral, déb. XVIIe, d'Aubigné). Caractère de ce qui est intact, pur (→ Exotisme, cit. 1).
5 En général les Alpes (…) ne m'ont pas paru avoir ce caractère original, cette virginité de site que l'on remarque dans les Apalaches (…)
Chateaubriand, Voyage en Italie, 1re lettre à M. Joubert.
6 Il ouvrit sa fenêtre sur le vide encore pâle, sur la virginité de l'aube désolée.
Loti, Ramuntcho, II, XII.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Virginite — Virginité La virginité désigne l état d une personne qui n a jamais eu de relations sexuelles. Par extension, ce terme désigne pour une personne, un objet ou même une idée le fait de ne pas avoir été utilisé. Les Vierges, tableau de Gustav Klimt …   Wikipédia en Français

  • virginité — Virginité. s. f. Estat d une personne vierge. La fleur de la virginité. garder sa virginité …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Virginité — La virginité désigne l état d une personne qui n a jamais eu de relations sexuelles. Les Vierges, tableau de Gustav Klimt, 1913. Dans la Vienne de Freud[1], la transformation de la vierge en femme est un des thèmes de l érotisme …   Wikipédia en Français

  • virginité — (vir ji ni té) s. f. État d une personne vierge. •   La virginité de Marie était comme un sacrifice continuel qu elle faisait à Dieu, BOURDAL. Annonc. de la Vierge, myst. t. II, p. 89. •   La fille de Jephté demande de pleurer sa virginité ; c… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VIRGINITÉ — s. f. État d une personne vierge. La fleur de la virginité. Garder sa virginité. Perdre sa virginité. Il a encore sa virginité. Faire voeu de virginité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VIRGINITÉ — n. f. état d’une personne vierge. La fleur de la virginité. Garder sa virginité. Perdre sa virginité. Faire voeu de virginité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • virginité — I. Virginité, Virginitas. II. Virginité, Virginal, voyez Vierge …   Thresor de la langue françoyse

  • virginité — (n.f.) État d une personne qui n a pas encore connu de pénétration sexuelle. La virginité, capitale pour les filles de certains pays, n est plus qu un rite de passage pour la plupart des femmes occidentales. Autrefois, elle était l assurance d un …   Dictionnaire de Sexologie

  • Virginité avant le mariage — Virginité La virginité désigne l état d une personne qui n a jamais eu de relations sexuelles. Par extension, ce terme désigne pour une personne, un objet ou même une idée le fait de ne pas avoir été utilisé. Les Vierges, tableau de Gustav Klimt …   Wikipédia en Français

  • Virginite perpetuelle de Marie — Virginité perpétuelle de Marie La virginité perpétuelle de Marie (« toujours vierge ») est une doctrine commune aux catholiques et aux orthodoxes, proclamée pendant le IIIe concile de Constantinople[réf. nécessaire]. La doctrine n… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”